Compte rendu de partie

Vous tenez entre vos mains le nouvel exemplaire du Guardians’Chronicles, c’est un numéro spécial consacré à l’attaque de la base de Skarov par la Liberty Patrol.
EXCLUSIF : Le témoignage complet du Sgt. Freedom

News_conseil1-inside1

Le président nous (les 4 membres de la Liberty Patrol : Super Nova, Adam Spell, Golden Boy et Sgt Freedom ndlr) avait envoyés secourir sa fille Alison qui avait été prise en otage par le maléfique Professeur Skarov.
Nous avions réussi à faire parler un de ses sbires afin qu’il nous livre des informations sur la base secrète de son patron, nous avons donc pu nous infiltrer discrètement dans sa base.

Enfin c’est ce que nous pensions sur le coup, mais après quelques pas dans son repaire, nous avons du nous rendre à l’évidence, nous étions attendus…
La voix synthétique du professeur a résonné dans toute la base : « Bienvenue à vous dans mon antre, misérables vermines de la Liberty Patrol, sachez que je vois et entends le moindre de vos faits et gestes grâce à mes caméras et mes micros, alors n’espérez pas pouvoir m’avoir par surprise !! De plus, je n’ai pas failli à mon devoir d’hôte puisque je vous ai réservé un comité d’accueil qui devrait vous divertir !! « 

A ces mots, des crépitements se firent entendre et des robots se matérialisèrent dans la pièce. Golden Boy, fidèle à son habitude fonça dans le tas sans réfléchir et parvint à les maîtriser assez rapidement. Pendant ce temps, Super Nova et Adam Spell s’affairaient pour ouvrir la porte qui nous mènerait dans la salle suivante.
De nouveau la voix robotique du professeur se fit entendre :

News_conseil1-inside2

« Pas mal, je vois que vous n’êtes pas rouillés et c’est tant mieux car ces quelques robots n’étaient qu’un échauffement, tout comme cette porte que vous venez de parvenir à ouvrir. J’ai encore de nombreuses surprises pour vous, mes chers ennemis !!! »
Une sirène se mit à retentir dans la base, suivie de la voix désincarnée de Skarov : « Vous entendez cette douce mélodie, c’est le compte à rebours que je viens de lancer et qui va sonner le glas de millions de personnes si vous ne vous vous dépêchez pas. Mes missiles nucléaires sont prêts à faire feu sur la capitale de la Zurkovie. Alors qu’est ce que vous allez décider pathétiques pantins de la Liberty Patrol : sauver la fille du président ou empêcher mes missiles d’anéantir la ville ? Mouahahahahaha »
Par bravade je lançai en direction d’une de ses caméras : « Les deux, vile crapule !!!  En prime, on va venir te botter les fesses dans ta salle de contrôle secrète, mécréant !! »
Malgré ça, nous n’en menions pas large. Notre temps était compté, et qui savait de quels pièges diaboliques son repaire était truffé ? A contrecœur, j’ai dû ordonner que nous nous séparions afin de tenter de sauver tout le monde. Golden Boy est parti avec Super Nova dans une salle qui semblait remplie de plantes carnivores géantes, tandis qu’Adam et moi pénétrions dans une autre qui semblait complètement vide…

News_conseil1-inside3

« Semblée », était un terme tout à fait approprié, puisque la porte s’est refermée derrière nous, plusieurs robots sont apparus dans la salle et certains d’entre eux ont explosé quasiment aussitôt. Ce cinglé de Skarov avait disposé des lasers géants dans tous les couloirs de cette pièce et ces derniers traversaient le métal comme s’il s’agissait d’une vulgaire feuille de papier. Adam nous entoura d’un champ de force protecteur qui nous permit de quitter la pièce avec seulement quelques égratignures.

Une fois de plus la voix de Skarov emplit l’air : « Malheureusement mes lasers ne sont pas parvenus à venir à bout de vous deux, mais vous serez ravis d’apprendre que vos deux compagnons ont été nettement moins chanceux. Golden Boy n’a pas apprécié sa rencontre avec mes gentils petits végétaux… Ils ont réussi à sortir vivants de la pièce et ont trouvé la jeune et frêle Alison, par contre sa garde rapprochée Noi et Chi leur donne du fil à retordre. Mais hâtez-vous mes jolis, car le compte à rebours touche bientôt à sa fin… »

Il avait raison : une voix féminine ne cessait de déclamer inlassablement le nombre de minutes qui nous séparait de la destruction de la capitale. Fort heureusement, Adam et moi  venions juste de pénétrer dans la salle des missiles, mais tout n’était pas résolu pour autant. De nombreux robots patrouillaient dans la salle et il nous fallait encore désactiver la mise à feu. Nous évinçâmes les robots présents du mieux que nous pûmes, tout en pianotant sur les consoles de commande des missiles. Tant bien que mal nous parvînmes à désactiver trois des quatre missiles, lorsque Skarov prit de nouveau la parole : « Je me réjouis de vous annoncer que votre ami Golden Boy a péri et que Super Nova n’a pas pu empêcher ma petite expérience d’aboutir. Alison est devenue une recrue de poids si j’ose dire mouahahahaha !! Votre consœur n’a d’ailleurs pas eu d’autre choix que de s’enfuir en abandonnant son ami pour ne pas subir le même sort funeste. Je vous conseille de fuir la base tant que vous le pouvez encore, si vous ne voulez pas trépasser !!

Brandissant mon poing en direction de la caméra la plus proche je lui criai : «  Jamais !!! Plutôt mourir Skarov !! »

News_conseil1-inside4

Il me répondit que je n’allais pas tarder à être exaucé.  C’est alors que Super Nova fit irruption dans la pièce en volant : elle était suivie de près par une des sœurs Kinoichi. Un des murs de la pièce explosa, laissant apparaître une Alison bourrée d’hormones et passablement remontée.  Elle tenait à bout de bras le corps de Golden Boy qu’elle envoya valser à mes pieds. Fou de rage et aveuglé par la colère, je voulus aller la frapper, mais Adam m’en empêcha, me désignant la pièce du fond où devait se terrer Skarov. Il avait raison, la mission avant tout, la vengeance serait pour plus tard. Je me suis précipité dans la salle de contrôle, laissant mes deux partenaires restants gérer les missiles et nos ennemis.

La salle était remplie d’écrans grâce auxquels le Professeur avait suivi le moindre de nos mouvements et anticipé tous nos faits et gestes. Il trônait au milieu de la pièce dans un large fauteuil tournant, il  me fit face et éclata de rire. Je me précipitai dans sa direction et juste avant que je l’atteigne, son fauteuil et lui disparurent, comme aspirés par le sol. Le visage de Skarov apparut simultanément sur tous les écrans et son rire sardonique brisa le silence : « Pauvres fous, vous pensiez pour voir m’arrêter ? Laissez-moi rire, je suis tout puissant et ce n’est sûrement pas quatre petits héros de pacotille tels que vous qui allaient pouvoir me vaincre. Ma victoire est quasiment totale, au pire vous empêcherez mes missiles d’exploser, la belle affaire… Je me suis échappé et j’ai transformé la fille du président en monstre sans émotions, ma victoire est déjà quasiment totale et cerise sur le gâteau j’ai mis hors d’état de nuire l’un d’entre vous. Lors de notre prochaine confrontation, enfin si vous survivez ça va de soi, j’anéantirai le reste de votre bande de minables. Adieu !! »

Il avait raison, nous avions été lamentables, on avait empêché les missiles d’exploser mais c’était vraiment une maigre consolation. En revanche, là où il se trompait c’est sur l’issue de notre prochain affrontement, nous le détruirons lui et ses sbires et vengeront Golden Boy et Alison, j’en fais le serment !!

Après de telles révélations, nous sommes en droit de nous demander si la Liberty Patrol est vraiment compétente dans son rôle de protecteurs de l’humanité.

News_conseil1-inside5

Retrouvez la suite de notre dossier complet en page 6 après la rubrique sportive.
Propos recueillis par R. Orschach


Laisser un commentaire