Sergent Freedom

Sgt-Freedom-ExpertVéritable nom : Alan Beck

Taille : 1m 90

Poids : 90 kg

Yeux : Bleus

Cheveux : Chatain

Profession : Ancien pilote de chasse

Nationalité : Américaine

Lieu de naissance : Boston (Etat du Massachusetts)

Date de naissance : 05/09/1940 (34 ans)

Situation de famille : Célibataire

Parents connus : George Beck (père décédé), Sophie Beck (mère), Ecarlate (femme décédée)

Appartenance à un groupe : Liberty Patrol, ancien membre de la Shadow Company durant le Conflit Asiatique

Base d’opération : Washington

Pouvoirs : Le Sergeant Freedoom possède des capacités physiques accrues. Sa force, sa rapidité, son endurance et son agilité sont bien supérieures à celles d’un simple être humain. De plus, une transformation de son métabolisme permet à son corps de résister aux armes blanches et aux armes à feu et d’être par ailleurs, complètement immunisé à tout type de poison.

Sgt-Freedom-RookieOrigines : Fils d’un pilote de chasse mort durant la Seconde Guerre mondiale, malgré l’opposition de sa mère qui craignait de perdre son fils unique, Alan Beck a toujours rêvé de suivre les traces de son père.

Admis à la prestigieuse United States Air Force Academy, comme le plus jeune élève de la promotion, il se distingue bientôt par une extrême habilité au pilotage des avions et un extraordinaire sang froid en situation de combat.

Il est remarqué par le Colonel Friedman dont il prendra plus tard pour lui-même, ce surnom de « Sergeant Freedom » rappelant les multiples exploits du « Colonel » durant la Seconde Guerre mondiale.

Ce dernier le fait alors intégrer une nouvelle escadrille dénommée la «Black Phoenix » qui regroupe tous les pilotes d’exception de la flotte américaine. Sous l’égide du «Sergeant Freedom », qu’il considère à présent, comme un second père, Alan en deviendra rapidement le meilleur élément.

En 1968, éclate le conflit asiatique.

La « Black Phoenix », va participer à sa première mission en combat réel, en première ligne chargée de bombarder les bases ennemies et d’épauler la Liberty Patrol.

Les affrontements se révèlent extrêmement meurtriers, et nombreux sont les pilotes de la « Black Phoenix » qui périssent ou disparaissent lors de bombardements quotidiens et sous les assauts de super-héros adverses.

Au cours de l’une de ses missions, Alan Beck, pris pour cible par un télékinésiste chinois, s’écrase en territoire ennemi.

Blessé à la jambe, il est alors capturé par l’armée nord-coréenne et fait prisonnier au cœur de la jungle. Là, il y sera torturé à plusieurs reprises, pour l’amener à livrer des informations capitales sur l’aviation américaine. Mais, face à son refus systématique de coopérer, les nord-coréens décidèrent de tester un sérum de vérité encore inconnu utilisé seulement au stade expérimental.

De façon surprenante alors, son absorption réveille chez le captif des pouvoirs insoupçonnés. Devenu soudainement plus fort et plus rapide, Alan se découvre la capacité de résister tant aux armes blanches qu’aux balles des armes à feu.

Sgt-Freedom-FrappeC’est au cours d’un nouvel interrogatoire, et profitant de l’occasion, qu’Alan Beck réussit à s’échapper, non sans avoir au préalable, libéré les autres prisonniers et supprimé une bonne partie des gardiens du camp.

Trois semaines plus tard, Alan et les prisonniers survivants, enfin, sortent de la jungle et rejoignent une base américaine.

Alan Beck décoré de la croix du courage, est fêté en héros. Cependant, à l’hôpital militaire où l’armée teste ses nouvelles capacités, il est contacté par un agent de la C.I.A. Celui-ci l’engage à rejoindre la « Shadow company », un nouveau groupe de super-héros chargé de mettre fin au conflit nord-coréen qui maintenant, dure depuis trop longtemps.

Beck alors, se lie d’amitié avec deux autres héros : Rage et le Lieutenant Bigfoot, et surtout, tombe amoureux d’Ecarlate, une jeune sud-coréenne capable de contrôler l’énergie du soleil.

Quelques mois plus tard, profitant d’une permission, Alan et Ecarlate se marient en toute intimité. Mais, alors que les jeunes mariés envisagent un avenir tranquille, loin des combats, un attentat à Séoul, contre les émissaires de la paix, relance le conflit.

Après deux années supplémentaires de luttes incessantes, la situation s’éternise en Corée. Malgré sa puissance, la « Shadow Company » se heurte à la résistance indéfectible des soldats soutenus par les héros chinois et nord-coréens.

Tout d’abord simple membre de l’équipe, Alan Beck, sous le nom maintenant, de « Sergeant Freedom » en hommage à son ancien mentor, devient leader de l’équipe grâce à ses exceptionnelles aptitudes au commandement.

Septembre 1972 :

Les forces alliées décident de lancer une opération de grande envergure afin de neutraliser les forces ennemies au sein même de leur Quartier Général acheter du viagra en france sans ordonnance.

Toutes les forces de la Shadow Company sont alors lancées dans la bataille.

Malheureusement, trahis par l’un des leurs, les alliés sont attendus et tombent dans un piège qui exterminera totalement la Shadow Company. Seuls le Sergeant, Rage et le Lieutenant Bigfoot ont réussi à sauver leur vie, grâce au sacrifice d’Ecarlate qui se fait « exploser » pour leur permettre de fuir.

Octobre 1972 :

La guerre est finie,

Les survivants de la « Shadow Company » ont pour ordre de quitter la Corée tombée aux mains des communistes.

Sombrant dans une grave dépression après la mort de sa femme, Alan met son costume au placard et quitte l’armée allant même jusqu’à refuser d’utiliser ses super pouvoirs.

Alcoolique, dérivant tel un vagabond, sans but précis sur les routes, c’est finalement le Colonel Fridman, son ancien mentor, qui le retrouvera pour le ramener à la vie.

Engagé par ce dernier, Alan devient instructeur dans un club d’aviation et se reconstruit peu à peu.

Sgt-Freedom-Attaque1974 :

Les Etats-Unis sont gravement touchés par la crise avec une hausse grandissante de la criminalité.

La Citadelle et la Liberty, subissent alors une attaque concertée de la part d’un rassemblement de super-vilains d’une importance jamais vue.

Tous les super- héros indépendants, sont appelés à la rescousse. Contacté par Bigfoot, Alan accepte d’aider son ancien compagnon d’armes et vient prêter main-forte à la Liberty.

Dans la bataille, le Sergeant retrouve instantanément son âme de leader et lance la contre-offensive pour reprendre la Citadelle.

Après plusieurs heures de combats acharnés où le Sergeant s’illustre maintes et maintes fois, les super-vilains finissent par fléchir et battre en retraite. Le Sergeant redevient un héros pour la nation.

Durement touchée, la Liberty à la recherche d’un leader capable de restaurer la confiance auprès de la population et d’assurer sa sécurité, demande alors au Sergeant Freedom de prendre la tête de la nouvelle équipe.

D’abord réticent, Alan se laisse convaincre sous la pression du peuple et des médias qui le supplient d’accepter.

Néanmoins il pose une condition : il ne sera leader de la Liberty que le temps de rétablir l’ordre dans le pays.

Retour à la Carte des Blocs


Laisser un commentaire

Un commentaire sur “Sergent Freedom”

  1. 1. Mr. Zombi a dit :

    Je trouve ça excellent le fait que dans leurs bios, les persos en croisent d’autres comme Rage et Bigfoot, hâte de voir l’histoire qui va avec ces deux autres persos ^^